A La Merci, proposition chorégraphique, 60 mn

Six danseurs et un musicien vont se partager un territoire tantôt affectif, tantôt géographique.

La chorégraphie oscille entre soli – manifestation d’une révolte à l’ordre imposé ou d’un asservissement total- et chorégraphies de groupe- à travers lesquelles se dessine une manipulation extérieure celle du chorégraphe. Les interprètes vont déployer toute leur énergie pour tenter de déjouer les plans de l’autre, de gagner du terrain et d’échapper au millimétrage des pas appris.